blog wistim

Mia FIEVEZAffronter les remarques maladroites

Résumé


Lorsque bébé tarde à venir, il est quasiment inévitable d’être confrontée aux remarques maladroites des proches :
« Et vous ? C’est pour quand ?! »
« C’est parce que t’y penses trop ! »
« Vous n’avez pas trouvé le mode d’emploi ?! »
« Vous nous le faites pour Nöel cette année ?! »

Ces phrases en apparence anodines, sont tout simplement assassines pour celles et ceux qui sont dans l’attente d’un bébé et ajoutent un sentiment de culpabilité.

Les maladresses


En tant qu’infertile, avoir à affronter les remarques de l’entourage est l’une des choses les plus difficiles dans un parcours d’infertilité. Ces phrases sont évidemment souvent prononcées pile au moment où vous vous y attendez le moins… de quoi vous faire perdre complètement pieds et vous déstabiliser en public.

Par dessus tout, certaines peuvent provoquer un sentiment de culpabilité, comme si c’était « de votre faute ». Il n’en est rien bien entendu. Ce sont « simplement » des phrases prononcées comme des banalités par la plupart des gens, qui oublient que la décision de fonder une famille est un sujet très personnel.

Deux types de personnes sont à l’origine de ces maladresses :

  • Celles qui ignorent tout de votre parcours : Dans ce cas, il s’agit d’une immense maladresse qui part bien souvent d’une bonne intention (celle de vous voir pouponner, de vous voir heureux,…).

  • Celles qui connaissent votre parcours et ne savent absolument pas quoi faire pour vous soutenir et vous encourager. Et le malaise est tellement fort que… ce genre d’absurdités finit par sortir de leur bouche, même en ayant connaissance des difficultés que vous rencontrez


Mais alors que faire ?

Tout d’abord se préserver. L’infertilité est suffisamment éprouvante au quotidien, il est inutile d’ajouter un sentiment de culpabilité supplémentaire ou une colère refoulée parce que vous êtes prise au dépourvu et que la remarque est faite en public.

Et pour réussir à vous préserver, il convient d’être au clair avec ce que vous souhaitez :

  • Est-ce que l’on veut en parler à notre entourage ?
    Est-ce que vous êtes prête à en parler ouvertement, à répondre aux éventuelles questions ?Et à expliquer un échec éventuel ?
  • A qui précisément ?
    Est-ce que vous êtes disposée à en parler à tout le monde ?Ou pensez-vous qu’il est préférable de sélectionner les personnes à qui vous pourrez vous confier ?
  • Que souhaite-t-on leur dire exactement ?
    Êtes-vous prête à tout leur dire, expliquer des différentes étapes par lesquelles vous passez ou préférez-vous simplement dire que vous essayez et qu’ils seront prévenus lorsque Dame Nature se sera décidée ?

Une fois cet éclaircissement fait, il convient ensuite de réfléchir à ce que vous répondrez la prochaine fois que vous entendrez ce genre de phrase.

Cela vous permettra d’y être préparée et d’avoir un minimum de répartie (tout en apportant une touche d’humour et surtout préservant votre secret si c’est votre choix).

Pour cela, faites une liste des questions/phrases dérangeantes les plus fréquentes. Cela vous évitera de vous sentir déstabilisée la prochaine fois.

Même si l’envie est grande, ne répondez surtout pas de façon agressive ou ironique. A quoi cela servirait-il ? Si ce n’est blesser des gens qui tiennent à vous et qui vous l’expriment comme ils le peuvent, y compris de manière maladroite...


Mia FIEVEZ Écrit par :

Mia FIEVEZ, thérapeute spécialisée
Créatrice de la Méthode I’am
Auteure du livre « C’est parce que t’y penses trop ! »
https://www.positivemindattitude.com

Dernières news
Suivez-nous !
Vous pouvez également nous suivre sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et Linkedin pour nous soutenir et être au courant des dernières actualités.